Comment est né ce site

Un jour, Jean Aimar perdit son emploi. Pour se recycler, il créa un site, www.gensheureux.com, où il racontait des histoires aux gens heureux qui, c’est bien connu, n’en ont pas. C’était dans un roman baptisé Recyclages.

Un jour, Jean raconta cette histoire à son ami Lucien, qui était un peu écrivain.

Un jour, l’ami Lucien, bavard comme tous les écrivains, parla de ce site à Daniel Charneux, qui s’empressa d’emprunter l’idée.

Rassurez-vous, ça reste une histoire de famille vu que Daniel Charneux est le papa de Jean et de Lucien.

Et puis, le site devint www.gensheureux.be, car il n’avait rien de COMmercial.

Et puis, le site est devenu un blog, car les blogs sont plus maniables, plus faciles à gérer.

A chaque étape, j’ai pu compter sur un petit génie de l’informatique : Michaël. Qu’il soit ici vivement remercié!

6 Commentaires

  1. Marie-Claire Debray 24 novembre 2009 à 18:52

    Je souhaiterais pouvoir contacter Daniel Charneux pour lui proposer une présentation de son livre « Nuage et eau » dans une association culturelle des environs de Bruxelles qui organise à la fois des cours de yoga et des rencontres littéraires ainsi qu’un atelier d’écriture autour de la bibliothèque. Pourriez-vous me transmettre ses coordonnées ( téléphone et/ou email)?
    Par avance, un grand merci.

  2. monserat.Jean pierre Mouans- Sartoux 9 mai 2010 à 17:54

    Daniel merci de me contacter rapidement pour avoir des renseignements pour le Festival du livre de MOUANS-SARTOUX
    Peux tu me donner tes coordonnées Téléphonique et ton e.mail Voici les miennes domicile 0493752937 portable 0608869848 Amicalement

  3. jean-François 20 août 2011 à 15:19

    Merci pour ce site.
    Rien que son titre est empreint de nostalgie.

  4. cheront joseph 1 octobre 2011 à 12:42

    Heureuse découverte de ce blog grâce au « Le Visterlot »qui offre une contribution remarquable au « Le trait d’union » de Maître Jacques.
    Les ponts sont d’ailleurs faits pour ce genre de découverte et c’est bien ainsi. Aurais-tu une idée de l’éthymolgie de ce mot « vis..ter..l’ eau  » ?
    Bon vent pour tous tes projets .

  5. Michette Toussaint 2 septembre 2014 à 21:20

    Cher Monsieur Charneux,

    Je viens de terminer de lire ‘Comme un roman-fleuve’… j’ai bien aimé le lire ce livre, si Liégeois… avec une histoire si humaine…

    J’avais beaucoup aimé ‘Maman Jeanne’… de qui avec bonheur on retrouve quelques liens dans ‘Comme un roman-fleuve’…

    Je continue à chérir comme livre de chevet ‘Nuage et Eau’… que je peux ouvrir à n’importe quelle page et en lire un chapitre ou l’autre avec délectation…

    Je vous avais rencontré peu après sa parution à une petite réunion autour de ce livre à Ixelles dans l’arrière salle d’un restau/bistrot…
    Une belle rencontre… Une belle dédicace… Un bel échange…
    Ce livre est une vraie perle pour moi, d’une beauté d’écriture inouïe…

    Je vous lis avec plaisir…
    Merci de continuer !

    Bien à vous,

    Michette Toussaint

  6. Jean Hamoir 9 mars 2016 à 10:37

    Hier j’ai lu « Comme un roman fleuve », d’une traite, incapable de faire quoi que ce soit avant d’avoir terminé la lecture. J’ai habité Liège et je suis né en 44, à mi-chemin entre le héros et l’auteur. Il y a longtemps que je n’avais plus ressenti une telle émotion (sans doute depuis « la délicatesse », de Foenkinos). Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *